Formations spécifiques organisées par l'ED DGEP 2020-21

Formations interdisciplinaires au sein de DGEP

A partir de janvier 2021 : Théories de la gouvernance (12h; 4*3h)

Intervenant : Ph. Desbrières, Professeur de finance, CREGO.

Dates

Emploi du temps : 4 séances

Séance n° 1 Date : 11-01-2021 Horaire : 08h30 à 12h30
Lieu : Maison des Sciences de l’Homme de Dijon – Salle des séminaires


Séance n° 2 Date : 18-01-2021 Horaire : 08h30 à 12h30
Lieu : Maison des Sciences de l’Homme de Dijon – Salle des séminaires


Séance n° 3 Date : 25-01-2021 Horaire : 08h30 à 12h30
Lieu : Maison des Sciences de l’Homme de Dijon – Salle des séminaires


Séance n° 4 Date : 01-02-2021 Horaire : 08h30 à 12h30
Lieu : Maison des Sciences de l’Homme de Dijon – Salle des séminaires


Lieu : Maison des Sciences de l’Homme de Dijon – Salle des séminaires 

Objectifs de la formation :

• Présenter les différentes théories de la gouvernance tant au niveau des organisations (théories micro de la gouvernance), qu’à celui des systèmes nationaux de gouvernance (théories macro de la gouvernance).

Novembre 2020 : Théories contractuelles des organisations (12h; 4*3h)

Intervenant : Ph. Desbrières, Professeur de finance, CREGO.

Dates

16-11-2020      8h30-12h30

23-11-2020      8h30-12h30

30-11-2020      8h30-12h30

Lieu : Maison des Sciences de l’Homme de Dijon – Salle des séminaires 

Objectifs de la formation :

• Exposer les fondements et les principales composantes et articulations des grilles de lecture constituées par les Théories Contractuelles des Organisations ;
• Montrer leurs domaines d’application dans les sciences juridiques, économiques et de gestion ;
• Les situer, dans une perspective critique, par rapport aux principales démarches complémentaires ou concurrentes.

Formations disciplinaires au sein de DGEP

De Décembre 2020 à Mai 2021 : Théorie du Droit (12h)

Intervenant : B. Géniaut, MCF HDR, CRJFC

Dates                                      

  
  

26-04-2021 

10h00-12h00

03-05-2021 

10h00-12h00

Lieu : Salle visio du CTU, UFR SJEPG Besançon et MSH de Dijon, salle 204

ou en visioconférence sur Teams en fonction de l’évolution sanitaire.

Objectifs de la formation : sensibiliser les doctorants à la théorie du droit. La formation reposera sur un principe d’interaction avec les doctorants ce qui permettra d’inscrire la réflexion de théorie du droit dans le contexte de rédaction de la thèse. Cette année le séminaire portera sur la lecture critique d’ouvrages récents de théorie juridique : Vincent Forray et Sébastien Pimont, Décrire le droit…et le transformer, Dalloz, 2017 ; François Ost, À quoi sert le droit ? Usages, fonctions finalités, Bruylant, 2016.

Public concerné : Cette formation est ouverte à tous les doctorants en droit et même à ceux d’autres disciplines. Elle a lieu simultanément à Besançon et à Dijon en visio-conférence.

Formations spécifiques à l'ED DGEP 2019-2020

Formations interdisciplinaires au sein de DGEP

De Janvier à Février 2020 : Introduction à la Théorie des Jeux (18h)

Intervenant : S. Béal, Professeur d'Economie, CRESE

Objectifs de la formation :

Présenter les outils de base en théorie des jeux en insistant particulièrement sur les applications en économie, en gestion, en droit, en science politique, en recherche opérationnelle et plus généralement en sciences sociales.

La formation est ouverte à tous les doctorants sans qu’aucun bagage mathématique ne soit nécessaire pour pouvoir suivre les séances.
Elle repose sur deux contenus distincts, proposés en alternance une année sur deux et détaillés ci-dessous.

Théorie jeux non coopératifs

Les quatre premières séances sont consacrées à la théorie des jeux non-coopératifs. Cette théorie permet de modéliser des situations d’interactions stratégiques, c’est-à-dire lorsque plusieurs parties prenantes interagissent, et que l’objectif de chacune est influencé par son propre comportement, mais aussi par le comportement des autres parties prenantes. Les exemples en sciences sociales sont extrêmement nombreux. En économie, l’issue d’une enchère pour l’un de ses participants dépend de ses propres choix, mais aussi des choix des autres participants à l’enchère. En droit, lors des litiges individuels, le recours préalable à des procédures de médiation ou de conciliation visant à éviter les recours judiciaires est obligatoire. Dans de telles négociations, la satisfaction d’une partie dépend des propositions qu’elle formule, mais aussi des propositions faites par les autres parties. En gestion, la réussite d’une campagne marketing dépend de la stratégie marketing choisie, mais aussi des choix marketing des autres entreprises sur le marché. En sciences politiques, le succès de la campagne électorale d’un candidat dépend de son positionnement électoral, mais aussi des positionnements électoraux des autres candidats. La formation vise à introduire aux étudiants non-économistes les concepts de base en théorie des jeux non-coopératifs en s’appuyant sur des exemples simples. Cela inclut la définition d’un jeu, d’une stratégie, d’une fonction d’utilité, d’un équilibre, etc. Les deux dernières séances présentent les modèles d’appariement. Certains marchés ne peuvent pas être régulés par des prix. Il existe une demande pour les organes mais est il interdit d’acheter un organe. Ces marchés fonctionnent au moyen d’un “appariement” entre les participants. Au delà des donneurs et receveurs d’organes, il s’agit également de la mise en relation entre les jeux docteurs et les universités dans le cadre de la campagne d’emplois en France, des élèves et des écoles dans les pays anglo-saxon, des internes et des hôpitaux aux États-Unis, des donneurs et des receveurs d’organes, des colocataires, etc. L’objectif ici est de présenter la procédure conçue par Gale et Shapley afin de déterminer un appariement souhaitable puis de discuter ses propriétés et ses variantes et de revenir sur les nombreux cas réels dans lesquelles elle est appliquée.

Théorie jeux coopératifs : Années universitaires concernées : 2019-2020, 2021-2022, 2023-2024, etc.

La théorie des jeux coopératifs s’intéresse au partage équitable de ressources rares telles que des coûts, des bénéfices, des matières premières, de la main d’œuvre, de l’énergie, du temps ou du pouvoir politique. De tels problèmes surviennent fréquemment et dans de nombreux contextes : la réparation des dommages causés par de multiples auteurs à une victime en droit civil, la distribution des dividendes d’un projet commun entre des investisseurs, la répartition de coûts mutualisés entre des entreprises, le recouvrement des créances en cas de faillite, les compensations mises en place pour l’accès aux données dans le cadre de la législation REACH, la distribution du pouvoir au sein d’un comité ou d’une assemblée, etc. Comment procéder au partage d’une note de taxi entre plusieurs voyageurs ? Faut-il diviser la note en parts égales ? Faut-il tenir compte de l’éloignement des destinations des différents voyageurs ou du trajet retenu ? Faut-il appliquer un critère de proportionalité? Pour répondre à de telles questions, la formation propose de construire des jeux coopératifs qui modélisent les problèmes de partage de ressources. Les règles d’allocation développées par la théorie des jeux coopératifs fournissent des réponses systématiques à ces problèmes. La règle d’allocation la plus étudiée, connue sous le nom de valeur de Shapley, est aujourd’hui appliquée à des problèmes d’allocation réels. La formation présentera également la démarche axiomatique, qui consiste à caractériser de telles règles d’allocation.

De Novembre à Décembre 2019 Cours : Théories contractuelles des organisations (12h; 4*3h)

Intervenant : Ph. Desbrières, Professeur de finance, CREGO.

Objectifs de la formation :

• Exposer les fondements et les principales composantes et articulations des grilles de lecture constituées par les Théories Contractuelles des Organisations ;
• Montrer leurs domaines d’application dans les sciences juridiques, économiques et de gestion ;
• Les situer, dans une perspective critique, par rapport aux principales démarches complémentaires ou concurrentes.

Formations disciplinaires

Du 20.01.2020 au 16.03.2020 Introduction et perfectionnement en méthodes d’équations structurelles

Intervenant : Bertrand Belvaux, Professeur de Marketing

Lieu : UB Dijon.

06 Decembre 2019 Cours : La méthode comparative dans les études juridiques (3h)

Intervenant : Xiaowei SUN Maître de conférence en droit public, CRJFC, UBFC

Objectifs de la formation :

Droit comparé, comparaison des droits ou études des droits étrangers, quelles que soient les différences entre ces activités de recherche, une méthode comparative adéquate s’impose en amont. Cette méthode peut varier en fonction des objets de comparaison et de la finalité de recherche. Ce séminaire se déroule sous forme d’échange et partage d’expériences des participants, dans l’objectif de mieux adapter la méthode à son sujet de recherche.

Public concerné : Tout doctorant de Droit, Gestion, Sciences Economique et Politique
Lieu : Salle 4, MSHE Ledoux, 1 rue Charles Nodier, Besançon.

07 Novembre 2019 Cours : Introduction au droit comparé (6h)

Intervenant : Anne Brobbel-Dorsman, Maître de conférences HDR de droit privé, CRJFC, UBFC.

Objectifs de la formation :

Le travail de thèse en droit conduit à explorer son propre droit, mais également à s’interroger sur les droits d’ailleurs. Le cours présent se propose d’introduire les jeunes chercheurs aux différents types de travaux de droit comparé, de leur offrir une méthode comparative et un certain nombre de conseils afin de profiter au mieux des éclairages venus d’autres contrées tout en évitant un certain nombre de pièges propres à cette discipline singulière. Nous dresserons donc ensemble un petit guide du droit comparé.

Public concerné : Tout doctorant de Droit, Gestion, Sciences Economique et Politique

Formations spécifiques à l'ED DGEP 2018-2019

4 Avril 2019 . Journée D'Etude : Politiques publiques, Comportements et Pollution Agricole. UFR SJEPG de Besancon

Formations interdisciplinaires au sein de DGEP

De Novembre 2018 à Janvier 2019 Cours : Théories contractuelles des organisations (12h; 4*3h)

Intervenant : Ph. Desbrières, Professeur de finance.
Objectifs de la formation :
• Exposer les fondements et les principales composantes et articulations des grilles de lecture constituées par les Théories Contractuelles des Organisations ;
• Montrer leurs domaines d’application dans les sciences juridiques, économiques et de gestion ;
• Les situer, dans une perspective critique, par rapport aux principales démarches complémentaires ou concurrentes.

Public : juristes, économistes et gestionnaires

De Novembre 2018 à Janvier 2019. Cours : Théories de la Gouvernance (16h, 4*4h)

Intervenant : Ph. Desbrières, professeur de finance.

Objectif de la formation : présenter les différentes théories de la gouvernance tant au niveau des organisations, théories micro de la gouvernance , qu’à celui des systèmes nationaux de gouvernance, théories macro de la gouvernance.

Public : juristes, économistes et gestionnaires

Novembre - Décembre 2018 . Cours : Introduction à la théorie des jeux pour les sciences humaines et sociales

Intervenant : Sylvain Béal, Professeur en sciences économiques
Site et créneaux : UFR SJEPG 45 D avenue de l’observatoire 25000 Besancon
 

Objectifs : Présenter les outils de base en théorie des jeux et les applications en économie, en recherche opérationnelle, en droit et en sciences sociales. L’objectif est triple :
– apprendre à modéliser une situation par un jeu
– savoir choisir le bon concept de solution en fonction de la nature du jeu
– être capable de manipuler les concepts de base

La théorie des jeux est un ensemble d’outils particulièrement pertinent pour appréhender de nombreux phénomènes en économie, en droit, en gestion et en science politique. Elle permet en particulier de modéliser des situations d’interactions stratégiques, c’est-à-dire lorsque plusieurs parties prenantes interagissent, et que l’objectif de chacune est influencé par son propre comportement, mais aussi par le comportement des autres parties prenantes.
Les exemples sont extrêmement nombreux. En économie, l’issue d’une enchère pour l’un de ses participants dépend de ses propres choix, mais aussi des choix des autres participants à l’enchère. En droit, lors des litiges individuels, le recours préalable à des procédures de médiation ou de conciliation visant à éviter les recours judiciaires est obligatoire. Dans de telles négociations, la satisfaction d’une partie dépend des propositions qu’elle formule, mais aussi des propositions faites par les autres parties. En gestion, la réussite d’une campagne marketing dépend de la stratégie marketing choisie, mais aussi des choix marketing des autres entreprises sur le marché. En sciences politiques, le succès de la campagne électorale d’un candidat dépend de son positionnement électoral, mais aussi des positionnements électoraux des autres candidats.
L’objectif de cette formation doctorale est double. Premièrement, il s’agit d’introduire aux étudiants non-économistes les concepts de base en théorie des jeux non-coopératifs en s’appuyant sur des exemples simples. Cela inclut la définition d’un jeu, d’une stratégie, d’une fonction d’utilité, d’un équilibre, etc. Aucun bagage mathématique n’est nécessaire pour pouvoir suivre cette formation. Deuxièmement, il s’agit d’offrir aux étudiants économistes une formation avancée en théorie des jeux, par exemple sur les jeux en information incomplète.

Formations disciplinaires

Intervenant : Benoit Géniaux, MCF HDR en droit privé.

Objectif : Le but de ce séminaire est de sensibiliser les doctorants à la théorie du droit. Il reposera sur un principe d’interaction avec les doctorants ce qui permettra d’inscrire la réflexion de théorie du droit dans le contexte de rédaction de la thèse. Le séminaire ambitionne de montrer la réception par les juristes du « tournant pragmatique », tel qu’il s’est fait jour dans les sciences du langage et plus largement dans les sciences sociales. Seront ainsi abordés les évolutions contemporaines de l’interprétation, de l’argumentation et du raisonnement juridique. 

Formations à l'Ethique de la Recherche

27 Mars 2019 :ATELIER Ethique de la Recherche en économie, 9h-12h MSHE de besancon.

Intervenant : Marc DESCHAMPS, Maître de conférences en économie (UFC)

Objectif : Tous les membres relevant d’une instance appartenant au domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche sont soumis à un ensemble de principes et de règles (code de l’éducation, charte européenne du chercheur, code de conduite pour le recrutement des chercheurs, loi relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires, etc.). Après avoir rappelé les éléments essentiels de ceux-ci nous présenterons trois codes de conduites d’économistes (AEA, NBER, AFSE). Notre intervention se basera à la fois sur l’analyse de textes, ainsi que sur certains cas réels ayant posé des problèmes d’inconduite scientifique.

13 Juin 2019 et 14 Juin 2019, 9h-12h MSHE Besançon : ATELIER Éthique de la recherche en Sciences Sociales ; enquêtes qualitatives et quantitatives, 13/06 : 9h-12h MSH Dijon. 14/06 : 9h-12h, MSHE Besançon

Intervenants : Pascal DUCOURNEAU, Professeur en Socio-Anthropologie (UFC), Veronika KUSHTANINA, Maître de conférences en Sociologie (UFC)

Objectif : L’éthique de la recherche en sciences sociales fait l’objet d’un intense débat en France et au niveau international. Ce débat porte notamment sur le rôle d’une utilisation non-réflexive des procédures de l’éthique biomédicale ou des législations concernant la statistique, appliquées telles quelles aux sciences sociales. D’une part, ces procédures se révèlent être, par elles-mêmes, souvent inadaptées aux opérations de recherche en sciences sociales ; d’autre part, leur mise en œuvre dans la recherche biomédicale achoppe elle-même sur un certain nombre de difficultés. Ceci étant, il existe un certain nombre de principes éthiques adaptées aux sciences sociales, notamment lorsqu’il est question de respect de la vie privée et de populations « vulnérables », principes qui renvoient eux-mêmes à de grands enjeux méthodologiques.

Formations 2017-2018

11 Décembre 2017 : Journée d'étude : Réforme et Dématérialisation de la commande publique

Intervenants : Karine Brisset, Pr. en sciences économiques; P.H. Morand, Pr. en sciences économiques; F. Maréchal, MCF HDR en sciences économiques; Alexandre Ciaudo, Pr. en droit public; P. Kamina, Pr. en droit privé.
Objectif : Cette journée de formation, ouverte aux doctorants de droit, d’économie et de gestion, porte sur une analyse économique et juridique des points essentiels de la réforme de la commande publique et sur la mise en place de la dématérialisation. Elle fait appel à la fois aux compétences scientifiques et transversales des équipes d’enseignant-chercheurs de l’UFR SJEPG, juristes du CRJFC et économistes du CRESE, mais également à celles de professionnels au coeur de cette réforme.
Intervenant : Benoit Géniaux, MCF HDR en droit privé.

Objectif : Le but de ce séminaire est de sensibiliser les doctorants à la théorie du droit. Il reposera sur un principe d’interaction avec les doctorants ce qui permettra d’inscrire la réflexion de théorie du droit dans le contexte de rédaction de la thèse. Le séminaire ambitionne de montrer la réception par les juristes du « tournant pragmatique », tel qu’il s’est fait jour dans les sciences du langage et plus largement dans les sciences sociales. Seront ainsi abordés les évolutions contemporaines de l’interprétation, de l’argumentation et du raisonnement juridique.

Intervenant : Ph. Desbrières, Professeur de finance.
Intervenant : Ph. Desbrières, Professeur de finance.